Sous une chaleur estivale, les Orcéens sont de retour sur le pré avec quelques semaines de préparation physique. Au menu de cette première journée, un derby essonnien chez le voisin Ris-Orangis, 7ème de sa poule l’an dernier, en Première comme en Réserve.

Equipe Réserve

En lever de rideau, l’équipe Réserve l’emporte 30 à 23.

Beaucoup pénalisé en début de match sur des plaquages « hauts » (c’est-à-dire au-dessus de la ceinture suite aux nouvelles règles expérimentales en Fédérale), Orsay est rapidement mené 10 à 0 par des locaux en jambes. Mais sous l’impulsion de leur charnière Anon-Pinchon, les visiteurs virent en tête à la pause grâce à deux essais du même Pinchon et de Maxime Moreau.

En seconde période, Ris-Orangis pousse pour repasser devant mais grâce à un 100% au pied de Cédric Pinchon et un nouvel essai de Julian Lloberes Orsay l’emporte pour sa première sortie de la saison.

Equipe 1

Malgré un début de match globalement à notre avantage, symbolisé par un essai du remuant Thibaut Dupuy dès la 5ème minute, les Tangos ne parviennent pas à creuser l’écart de façon significative. Punis par deux essais locaux et un carton jaune à l’encontre de Paul de Gennes, les Orcéens sont même derrière à la pause, 15 à 12 pour les Bleus et Jaunes.

La seconde période est de bien meilleure facture. Après avoir excellement géré les 10 minutes en infériorité numérique, les Tangos connaissent un gros temps fort et marquent deux essais en dix minutes, ce qui leur permet de prendre le large. L’apport du banc est très positif, Orsay mène 29 à 18 et on commence à espérer le bonus offensif. Celui-ci est gagné à 5 minutes de la fin, grâce à un petit côté brillamment exécuté : éjection de Raza, passe sur un pas de Gvozdenovic et essai de Diemer. Les Rissois n’ont toutefois pas dit leur dernier mot et reviennent à 5 essais à 3 à une minute de la fin ! Mais Montoya y va de son deuxième essai à la dernière seconde et Orsay valide son bonus offensif.

L’essai du Bonus Offensif signé Leo Montoya à la 80ème

La décla | Julien Maréchal, entraineur des avants

« Encore beaucoup de choses à régler, beaucoup de petits détails, notamment sur notre adaptation aux nouvelles règles. On va travailler encore là-dessus dans la semaine […] Mais on est satisfait car c’est une première victoire bonifiée, on avait perdu le bonus à la 78ème mais on a su le regagner à la 80ème, ça démontre un bel état d’esprit de tout le groupe. »

Julien Maréchal heureux de cette victoire bonifiée

Tags

Share Now

About Author

Related Post

Leave us a reply