RÉSUMÉ ORSAY GENNEVILLIERS | 3 MARS 2019

Equipe Réserve

Blessés, suspendus, vacanciers… L’effectif de l’équipe réserve est loin d’être au complet pour ce match. On a même fait appel au guerrier Julien Maréchal, qui pour une mi-temps quittera son brassard d’entraîneur pour enfiler une tunique Tango.

Et c’est d’ailleurs le grand Marech, avec son numéro 8 dans le dos, qui se fait remarquer en ce début de match : passe après contact, renvoi aux 22 vite joué… Et surtout carton jaune pour fautes répétées dès la 10ème minute de jeu. Le public exulte, Gennevilliers passe trois points et Julien prends quelques minutes de repos mérité sur la touche.

Menés 6-0 après une autre pénalité, Orsay va se réveiller en fin de première période : deux essais signés Charier et l’inévitable Maréchal, les Tangos repartent aux vestiaires avec le score de 14 à 6.

La deuxième mi-temps est compliquée : le manque d’effectif se fait ressentir et les Tangos jouent avec le capot ouvert. Un essai de Gennevilliers à la 79ème semble crucifier leurs velléités de victoire… Mais c’est sans compter sur leur force mentale : en-avant de Gennevilliers sur le renvoi, Borja harangue la foule et Lyès Tacherift marque en force pour arracher la victoire 24-20.

Equipe 1

En octobre dernier, les Tangos étaient tombés dans le piège des rugueux Gennevillois, perdant à l’extérieur sans même ramener de point de bonus défensif. Ce dimanche 3 mars, c’est une équipe orcéenne en confiance et mobilisée qui accueille Gennevilliers pour prendre sa revanche.

Comme souvent, Orsay démarre sur les chapeaux de roue en ayant à cœur de mettre du rythme dans la partie. Les Tangos sont vite récompensés par un essai de Gaby Puech faisant suite à une superbe percée de Louis Picot Mimpfoundi. Mettant ensuite la main sur le ballon, les Noirs font parler leur puissance pour marquer en coin.

C’est alors que survient l’éclair de ce match : Louis Picot, encore lui, effectue un arrêt de volée dans ses 22m. Jouant rapidement, il se défait de plusieurs défenseurs et bat toute l’équipe adverse à la course. Quel essai de l’ailier orcéen ! Menant 12 à 5, Orsay ne sera plus inquiété durant la partie. Juste avant la mi-temps, les locaux se mettent à l’abri avec un nouvel essai magnifique, collectif celui-ci. Marko Gvozdenovic est à la conclusion.

La 2nde mi-temps sera moins enlevée, le bonus offensif étant acquis à la 50ème minute par l’homme du match Louis Picot, faisant suite à un dégagement contré du demi de mêlée adverse. Les Tangos se contentent ensuite de contenir les quelques ardeurs des visiteurs qui se montrent rarement dangereux – si ce n’est par un coup de genou asséné à Dylan Diemer, qui vaudra un carton rouge au 4 adverse.

Score final 26-5, retour dès dimanche à La Peupleraie pour une double revanche contre Le Rheu !

Share Now

Related Post

Leave us a reply