Equipe Réserve

A l’entame de ce match, Nuitons et Tangos sont au coude à coude au classement, derrière le leader invaincu Meyzieu. Si les locaux s’illustrent par deux essais en première période, la botte de Pinchon (3 pénalités et 1 drop) permet aux Tangos de rester dans le coup, menés 15 à 12 à la 68ème. Malheureusement, un troisième essai transformée des Bourguignons leur permettra d’empocher la victoire bonifiée. Déplacement à zéro points pour Orsay pour la première fois de la saison. La 3ème place est néanmoins conservée, en attendant les résultats de Meyzieu-Meaux et Saint-Priest-Grand Dole, reportés.

Equipe Première

C’est LE choc de cette poule entre deux adversaires qui survolent les débats en ce début de championnat. Engagement, tension, suspense… Ce match va tenir ses promesses !

Contrairement à ses habitudes, Orsay prend le match par le bon bout et domine le début de match. Récompensés par les trois points d’une pénalité, les Tangos relancent et jouent à la main, même dans leur camp. Trop peut-être, et une interception va permettre aux locaux de marquer un essai contre le cours du jeu. Quinze minutes plus tard, une touche perdue dans nos 22 mètres offrira aux Nuitons la possibilité d’inscrire un second essai en force. Si Baptiste Fleureau réduit l’écart par une nouvelle pénalité, Orsay regagne les vestiaires mené 15 à 6. Le match est équilibré mais les Nuitons ont su profiter des erreurs essonniennes pour prendre l »avantage.

Les Bourguignons démarrent tambour battant la seconde période. Se sentant forts, ils choisissent une pénaltouche alors que la pénalité semblait dans les cordes du buteur. Choix payant : le pack Tango est enfoncé, le troisième essai synonyme de bonus offensif est inscrit. A ce moment de la partie, la victoire à 5 points permet à Nuits-Saint-Georges de dépasser Orsay au classement : le coup parfait.

C’est compter sans les ressources mentales des visiteurs, marque de fabrique depuis le début de la saison. Renforcés par plusieurs changement stratégiques, reprenant le contrôle du match, les Tangos vont inscrire un premier essai par l’intermédiaire de Louis Picot après une pénalité vite jouée par Néhémie Kancel. Cinq minutes plus tard, Benoit Verrier bénéficie d’une touche dans son camp. Le ballon est cafouillé mais finalement contrôlé par Dupuy. S’ensuit une magnifique remontée, où la moitié de l’équipe va toucher le ballon. Alors que Kancel est plaqué à 15 mètres de la ligne d’essai, Raza nous sort un geste sorti de nulle part : départ petit côté, passe dans le dos qui lobe le numéro 9 adverse et tombe dans les bras de Fleureau qui marque. Splendide. La transformation est manquée, le score est de 20 à 18. Le match est relancé.

Les dix dernière minutes seront à l’avantage des locaux. Orsay finira même à treize, suite à deux plaquages haut de Bachir Deblaoui et Alexis Coré. Le score final de 23 à 18 permet donc aux Tangos, malgré la défaite, de garder deux points d’avance sur son adversaire du jour.

Cochez d’ors et déjà la date du match retour, le 22 mars 2020. Une revanche sans doute décisive pour la course à la première place !

 

Tags

Share Now

About Author

Related Post

Leave us a reply