L’OURS DE MAZAMET

Seconde ligne, formé à Mazamet, première saison à Orsay, Professeur d’EPS

La série de 3 défaites ?

Très frustrant car nous perdons contre 3 équipes qui ne sont pas plus fortes que nous. On a déjoué, on n’a pas réussi à mettre en place notre jeu lors de ces trois rencontres. Encore plus rageant contre Meyzieu à la maison : on perd le match tout seul en prenant trois essais évitables (deux interceptions et une pénalité à 5 mètres jouée rapidement).

 Le match de dimanche contre Pontarlier ?

La victoire est inévitable pour sortir la tête de l’eau et réenclencher la marche en avant.

L’ambiance à Orsay ? Ton intégration ?

L’ambiance est tout simplement géniale, je n’aurais pas pensé trouver ça en arrivant ici, dans « le nord » ! C’est vraiment le rugby que j’aime. Les mecs m’ont très bien accueilli, certes à leur manière, avec plein de « pièces » (des raisonnements comme on dit chez moi), mais c’est bon enfant, et qu’est-ce que ça peut être marrant… parfois !

Ton pêché mignon ?

Les gaufres nutella/chantilly. Je peux en manger une dizaine en période de grande faim !

La connerie dont tu es le plus fier ?

Le carré nudiste de la féria de Dax en 2012. Imagine 15 mecs nus comme des vers et saouls comme des grives, toute une après-midi en pleine féria, qui dansaient sur les Sardines de Patrick Sébastien. Même les Gendarmes, morts de rire, ne savaient pas quoi faire de nous.

Un moment où tu t’es senti ridicule ?

Lors de mon stage de début de saison au CS Annonay, je jouais aux coups de tête (oui, super jeu idolâtré par les avants en période de sur-consommation d’alcool) avec deux 3/4 de l’équipe (Miguel et Ju Pavia), que je ne connaissais pas encore. Malheureusement, ils étaient bien plus bêtes que moi, surtout quand je suis tombé sur Julien qui m’a littéralement assommé avec sa tronche. Autant te dire que je ne faisais pas le malin sur le moment.

Le joueur le plus fort avec qui tu as joué ?

Mon frère Jonathan Glories, numéro 9 à Mazamet. Non, plus sérieusement mon ancien colocataire Thibault Chapuis, troisième ligne du CS Annonay, très complet et bon dans tous les domaines. Sauf en bringue peut-être. Mais il ne faut pas le lui dire, il a tendance à avoir la tête qui gonfle facilement.

Et le plus fou ?

J’aimerais mettre en avant le groupe des « Enfers » à Orsay. Ce groupe de jeunes issus de l’Ecole de Rugby que tout le monde connaît au club et qui me fait énormément rire grâce à leurs histoires fantastiques. J’aime beaucoup celle des combats de boxe dans un bar en Thaïlande, tout ça pour gagner une simple bouteille d’alcool. Mention spéciale à Yohan Buil pour sa merveilleuse démonstration de l’araignée collée au plafond du bus dimanche dernier.

Ta plus belle pièce ?

Très susceptible, j’essaye d’en mettre le moins possible pour éviter de trop en prendre en retour.

Tags

Share Now

About Author

Related Post

Leave us a reply