INTERVIEW AVEC THIERRY DUMAINE

Son nom ne parle peut-être pas encore aux purs quinzistes, mais notre nouvel entraîneur des trois-quarts est une pointure du rugby ! Mais avant tout du rugby à XIII où il est un technicien reconnu (Equipes de France, Dragons Catalans…) Avant de débuter la saison avec son nouveau club, nous lui avons posé quelques questions.

Thierry, peux-tu nous présenter ton parcours sportif en quelques mots ?

Je suis originaire de Cavaillon, en Provence. Je suis tombé très jeune dans le rugby à XIII, notamment à Carcassonne en sport études puis comme capitaine des Espoirs. Une de mes premières expériences comme éducateur a été à Marseille où j’intervenais dans les Quartiers Nord pour y développer l’Ecole de Rugby locale. J’ai ensuite enchaîné les expériences de coach en clubs à Villefranche-de-Rouergue (Champion en Elite 2), Carcassonne, Limoux (Finaliste de la Coupe de France), Toulouse… A partir de 2014, j’ai été recruté par les Dragons Catalans comme Chef de Projet Performance de l’Académie.

En parallèle, j’ai eu la chance de travailler avec toutes les équipes de France, que ce soit les Féminines, les Cadets, les Juniors, France A et l’Equipe Nationale avec qui j’ai notamment participé à la Coupe du Monde 2008 en Australie. En ce moment, je suis toujours dans le staff dans la perspective de la Coupe du Monde 2021.

Aujourd’hui tu travailles aussi pour l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance) ?

En effet, j’y suis Responsable de l’Unité de l’Accompagnement à la Performance. Concrètement, je suis en contact avec les staffs des Fédérations Olympiques et les athlètes pour les accompagner dans leur projet de performance. Il y a 14 personnes qui bossent au sein de cette unité : préparation mentale et physique, analyse, haltéro, yoga…

Comment t’es-tu retrouvé au CA Orsay Rugby Club ?

La première rencontre s’est faite via un stage de Troisième avec le fils de Nicolas Blin ! De fil en aiguille, Nicolas m’a fait intervenir avec les entraîneurs des Jeunes sur des thèmes bien spécifiques avec François Paubert et Antoine Cazot. A la fin des séances, Ivan Dury ayant émis le souhait de quitter le groupe Seniors, on m’a proposé de faire partie du staff.

Venir entraîner un club de rugby à XV, c’est un challenge ?

Oui, c’est un vrai challenge. Même si je m’intéresse à ce qui se fait dans les deux rugbys, c’est une nouvelle expérience. J’arrive avec beaucoup de curiosité, d’humilité et d’enthousiasme pour aider le staff et le club à atteindre leurs objectifs, à savoir de se qualifier à nouveau pour les phases finales.

Qu’est ce le rugby à XIII pourra apporter à des joueurs quinzistes ?

Tout d’abord, je ne viens pas seulement en tant que spécialiste du XIII. Je suis entraîneur depuis 20 ans, donc je vais pouvoir travailler sur la structuration de l’entrainement, avoir un œil neuf sur les joueurs…

Mais oui, évidemment je vais m’appuyer sur mon expérience du rugby à XIII. Il y a beaucoup de choses transférables entre les deux, que ce soit pour les lignes de courses, la défense, le jeu au pied offensif…

Comment se passent tes premiers pas à Orsay ?

Je l’avais déjà ressenti la saison dernière : à Orsay on se sent bien, très vite. Les choses se font naturellement, l’ambiance est bonne. C’est aussi pour ça que j’ai accepté ce challenge, j’ai envie de travailler avec de bonnes personnes.

Sur le plan sportif, les premiers entraînements sont passés très vite. On a un bon groupe, de bons joueurs avec une belle marge de progression. J’ai hâte de voir ce que cela donnera sur le terrain.

Share Now

Related Post

Leave us a reply