Equipe Réserve 

Après une première mi-temps laborieuse et brouillonne où les fautes de mains et les pénalités se sont succédé, Orsay ne mène que 8 à 0 à la pause contre une équipe d’Antony qui, bien qu’avant-dernière au classement joue pleinement ses chances.

La seconde mi-temps est d’un tout autre calibre. Dépassés, les visiteurs vont encaisser pas moins de 6 essais, dans le sillage de leurs virevoltants trois-quarts dont un Sébastien Catala de gala, autour d’un doublé pour se rattraper de son évitable carton jaune. Cette victoire bonifiée replace les Tangos à la deuxième place, un point devant son prochain adversaire Nuits-Saint-Georges.

Equipe Première  

Avant-dernier après un début de saison catastrophique, les Antoniens ont sorti la tête de l’eau lors de la dernière journée à la faveur de sa victoire contre Meaux. C’est tout de même un derby déséquilibré sur le papier qui s’annonce entre les deux clubs franciliens.

Comme très souvent cette année, Orsay va encaisser le premier essai du match, sur une pénaltouche bien négociée par les visiteurs dès la 5ème minute. Fort heureusement, et c’est également une marque de fabrique cette saison, les Orcéens vont très vite réagir avec un essai en puissance de Marko Gvozdenovic. S’appuyant sur sa défense intraitable, Orsay va ensuite scorer sur ses occasions, laissant peu d’espoir aux Antoniens avec déjà quatre essais au compteur à la mi-temps : un fond de touche bien négocié par Néhémie Kancel, un essai collectif aplati par Gvozdenovic et une spéciale signée Louis Picot Mimpfoundi : une relance de 100 mètres conclue entre les perches.

En seconde période, Antony n’abdique pas et fait le forcing sur la ligne d’essai essonnienne. Après avoir tenu pendant quinze minutes, les Tangos prennent un essai sur interception. La fin du match sera parfaitement maîtrisée par Orsay avec deux nouveaux essais pour assurer le bonus offensif : une offrande d’Antony Anon pour son ailier Agustin Gomez Del Toro, puis un essai du même Anon servi par son frère rentré au centre pour la première fois de sa carrière.

La décla : « Un premier derby qui a tenu toutes ses promesses avec une belle équipe d’Antony qui a joué crânement ses chances. Comme d’habitude, on a bien réagit : d’abord par notre défense puis par notre jeu collectif malgré les conditions. Ce que j’aime dans cette équipe, c’est sa force de caractère et son état d’esprit collectif : on a beaucoup défendu devant notre ligne sans prendre d’essai, si ce n’est sur interception – dommage. C’est toutefois un match plein, bien maîtrisé. De bonne augure pour continuer sur notre lancée. » (Thierry Dumaine, entraîneur des trois-quarts).

La défense orcéenne, clé de la victoire sur ce match

Dimanche prochain, c’est un tout autre défi qui attend Orsay chez son dauphin Nuits-Saint-Georges, qui vient d’en passer 80 à Meaux et a forcément coché la date de cette confrontation : C’est un match où on a tout à gagner, souligne Thierry Dumaine. Une bonne performance permettrait de creuser l’écart. On attend encore LE match référence, complet en attaque et en défense. Si ça pouvait être ce week-end ce serait une bonne chose ! 

Tags

Share Now

About Author

Related Post

Leave us a reply